Spiruline, sport et immunité

Spiruline, sport et immunité

Une supplémentation en spiruline protégerait les athlètes contre l'affaiblissement de leur système immunitaire associé à la pratique d'exercices physiques intensifs.

Des études ont montrés que l'influence de l'exercice physique sur le système immunitaire varie de façon très importante en fonction du type d'entraînement. La pratique régulière d'une activité physique modérée améliore l'immunité et a un effet bénéfique sur le système immunitaire. Par contre, des sessions prolongées d'exercices physiques, des périodes d'entraînement intensif ou des compétitions sont associées à une perturbation du système immunitaire qui se traduit, notamment, par une augmentation du risque infectieux.

 

La spiruline agit sur le système immunitaire

La spiruline est une micro-algue ou cyanobactérie qui se présente sous la forme d'une filament pluricellulaire ou trichome enroulée en hélicoïde. C'est à cette forme de spirale qu'elle doit son appellation courante de spiruline. Elle est apparue sur la terre il y a plus de 3 milliards d'années et est utilisée pour l'alimentation humaine depuis l'Antiquité.

Sa composition nutritionnelle, avec une teneur importante en protéine à haute valeur biologique associée à une grande richesse en vitamines, en minéraux et en acides gras essentiels, et le fait qu'elle puisse être produite localement, en font un atout de choix pour lutter contre la malnutrition dans les pays en voie de développement. L'action immuno-modulatrice de la spiruline a été rapportée pour la première fois en 1994.

 

La spiruline a un effet protecteur

Une étude a évalué l'effet d'une supplémentation en spiruline chez des athlètes soumis à des exercices intensifs. Dix-neuf hommes, tous membres de l'équipe polonaise d'avirons, ont été enrôles dans cette étude. Elle s'est déroulée pendant un camp d'entraînement des six semaines. Ils ont reçu pendant cette période 1500 mg par jour de spiruline ou un placebo. Les participants ont réalisés un test de 2000 mètres au début et à la fin de la supplémentation. Des échantillons sanguins ont été prélevés avant chacun de ces tests puis une minute après qu'ils aient été effectués et après 24 heures de récupération pour analyser leur concentration en différentes cellules du système immunitaire et, notamment, en lymphocytes T effecteurs et lymphocytes T régulateurs.

Les résultats indiquent qu'une supplémentation en spiruline pourrait moduler certaines composantes du système immunitaire d'athlètes soumis à des entrainements intensifs répétés. Elle préviendrait ainsi l'affaiblissement du système immunitaire provoqué par ces exercices intensifs.

Jusziewicz A et al., An attemps to induce an immunomodulatory effect in rowers with spirulina extract. J Int Sport Nutr 2018 ; 15-9.

Logo Flamant vert
© 2018 FLAMANT VERT