Nutrition et santé : un peu, c'est déjà bénéfique !

"Aller au bout de l’idéal n’est une nécessité que pour les extrémistes."
Nutrition et santé : un peu, c'est déjà bénéfique !

Pour certains la nutrition a encore une mauvaise image : bien se nourrir sur le plan santé rimerait avec frustration, voire sacrifice du côté du plaisir.

En même temps, les études sur les populations ne cessent de confirmer le lien important entre l’alimentation et les maladies qui menacent notre qualité de vie.

 

Dépasser les idées fausses

Deux épouvantails font souvent barrage sur le chemin de l’alimentation santé : il faut se priver, et c’est compliqué. Ils peuvent facilement être remplacés par quelques principes plus attractifs et plus aidants :

•  le maintien du plaisir et de la convivialité est le garant d’un changement durable,

•  ajouter autant que possible des aliments favorables (aliments-santé) et garder les autres pour des instants de relâche (aliments-plaisir),

•  la diversité dans la qualité cumule les avantages et dilue les inconvénients,

•  un peu est mieux que rien.

 

La dernière affirmation, trop méconnue, a fait l’objet d’une étude intéressante qui montre qu’une simple progression de 20 % vers un idéal nutritionnel peut réduire de 10 à 15 % le risque de mortalité. Alors plutôt que de se focaliser sur la fin du parcours qui semble si difficile, mettons en œuvre le début, l’essentiel étant d’être sur le chemin ; aller au bout de l’idéal n’est une nécessité que pour les extrémistes.

 

L’alimentation santé en quelques lignes

Cinq orientations constituent les premiers pas significatifs pour améliorer la santé, avec l’objectif de faire le maximum, et le réalisme de se satisfaire du possible :

  préférer les produits non préalablement transformés par l’industrie,

  augmenter les apports en oméga 3 (huile de colza ou de lin, noix, poissons gras),

  augmenter la part de légumes en variant les couleurs,

  limiter les produits à index glycémique élevés (sucres ajoutés, céréales raffinées),

  préférer les produits biologiques pour limiter l‘apport de pesticides.

Logo Flamant vert
© 2017 FLAMANT VERT