Le fer : Comment combler les déficiences en toute sécurité ?

Le fer : Comment combler les déficiences en toute sécurité ?

La première sécurité d’une complémentation en fer est de vérifier qu’il y a bien déficience : ferritine < 50 µg. La seconde est de préférer les formes non oxydantes.

 

Le fer peut être apporté sous trois formes

• Fer héminique (viande rouge, boudin noir) qui est fortement assimilé (25 %) sans régulation en fonction des besoins. En nutrition santé, l’apport de ces aliments est à limiter, du fait de leur implication reconnue dans le risque de cancer colorectal. Il ne s’agit donc pas d’une source intéressante.

• Le fer végétal, sous forme Fe[3+], assimilé après réduction en Fe[2+] grâce à la vitamine C. Son assimilation digestive est faible (< 5%) et ajustée en fonction des besoins si la muqueuse intestinale est en bon état.

• Le fer complémentaire, sous formes de divers sels de synthèse (sulfate, fumarate, gluconate, bisglycinate) de Fe[2+], qui n’a pas besoin de vitamine C pour être assimilé, mais qui est pro-oxydant dès qu’il se trouve en excès. À l’état physiologique, l’organisme ne transforme en Fe[2+] que la quantité nécessaire, tout excès favorisant des réactions oxydantes néfastes. C’est pourquoi les médicaments et certains compléments qui apportent ce type de fer en quantité importante sont mal tolérés. En contribuant à léser la muqueuse intestinale, ils pourraient même nuire à l'assimilation du fer alimentaire !

 

La spiruline, un fer naturellement abondant, bien assimilé et bien toléré

 

Le fer de la spiruline est assimilé naturellement par la microalgue, qui a la capacité de concentrer. Dans les conditions habituelles de culture, un gramme de spiruline par jour apporte environ 1 milligramme de fer.

Le fer de la spiruline est différent des trois formes précédentes. C'est un mélange de formes Fe[2+] et Fe[3+], qui a montré au cours d'essais une bonne capacité d'assimilation (supérieure à celle du fer végétal) et une bonne tolérance (meilleure que celle du gluconate de fer, réputé bien toléré).

3 à 5 grammes de spiruline par jour, en plus des apports alimentaires, permettent dans la durée (2-3 mois) une recharge en profondeur du stock de fer, en plus des nombreux autres micronutriments de cette algue et sans risque d’excès pouvant induire des effets néfastes.

Logo Flamant vert
© 2017 FLAMANT VERT